Ventre gonflé et règles : pourquoi suis-je ballonné.e ?

Ventre gonflé et règles : pourquoi suis-je ballonné.e ?

Pendant tes règles, voire la semaine précédent celles-ci, ton ventre a souvent tendance à gonfler. Il est d’ailleurs possible que tu prennes un peu de poids sur la balance et que tu te sentes réellement balloné.e durant tes menstruations. Ces observations, bien que courantes et souvent sans gravité, ne sont pas pour autant une fatalité. Et pour que vous n’aies plus de difficultés à fermer ton pantalon pendant vos règles, voici nos meilleures astuces et remèdes naturels pour te soulager et retrouver un ventre (un peu plus) plat.

 

Quelles sont les raisons qui explique un ventre gonflé pendant les règles ?

Comme pour les douleurs menstruelles et le syndrome prémenstruel, beaucoup de personne sont sujettes aux gonflements du ventre pendant leur cycle menstruel. Cependant, ce n’est pas à cause d'un épaississement de la muqueuse utérine ou des ovaires mais plutôt de la faute des intestins. En effet, entre l’ovulation et la période prémenstruelle, le taux de progestérone grimpe en flèche pour aider à la nidation au sein de l’utérus, en vu d’une fécondation. Cette hormone a pour effet de décontracter l’utérus, mais il arrive souvent que les tissus musculaires aux alentours de l’utérus se relâchent aussi … comme ceux qui entourent les intestins.

Ainsi, le système digestif va être au ralenti, provoquant un transit plus lent et des gaz intestinaux qui s’accumulent. C’est ce qui va causer des ballonnements et flatulences, et, en conséquence, un ventre plus ou moins gonflé.

Bien heureusement, ce phénomène s’arrête à la fin des saignements menstruels et les muscles autour des intestins regagnent en tonicité. Cela prend parfois quelques jours à rentrer dans la normale, mais in fine, tout le monde retrouve son ventre initial.

 

4 CONSEILS POUR SOULAGER UN VENTRE GONFLE PENDANT LES REGLES

Nous ne sommes pas tous.tes égaux.les face aux ballonnements causés par les menstruations et les variations du système hormonal. Si certain.e.s ont des maux de tête ou les seins douloureux, d’autres font l’expérience des maux de ventre et ballonnements tous les mois. Pour autant, il existe des méthodes naturelles pour aider à traverser ces quelques jours ou semaines le plus sereinement possible, et surtout le moins ballonné.e possible.

Ces inconforts digestifs peuvent être d'autant plus importants lorsqu'on ne prend pas de contraception hormonale (à base de progestérones et d'œstrogènes) comme la pilule, alors qu'un stérilet au cuivre aura moins d'impact sur le cycle menstruel et ses effets sur le corps.  

Les ballonnements et inconforts comme un mal au ventre ou des nausées, ne sont pas liés au fait que les règles soient plus ou moins abondantes, ni au type de protections menstruelles utilisées, que ce soit un tampon ou une culotte de règles

 

1. Favoriser une bonne digestion pendant les règles pour éviter le ventre gonflé

On le sait, l’alimentation est souvent la clé dans les désagréments mineurs du quotidien. Et le cas des ballonnements ou de dysménorrhée pendant ses règles ne dérogent pas à la règle.

Si on ne peut interagir avec l’action inévitable de l’hormone menstruelle (appelée progestérone) sur les muscles entourant les intestins et donc sur notre digestion, on peut cependant privilégier une alimentation qui soulagera ce phénomène du cycle.

Pour cela, il faudra consommer des aliments comme le fenouil, le carvi noir ou la coriandre, qui sont bénéfiques pour le système digestif. On peut également faire une cure de probiotiques pour rééquilibrer le microbiote intestinal. Ce genre de cure pour rétablir la flore intestinal peut se trouver en pharmacie ou auprès de marques naturelles. Attention cependant à choisir un nombre de souches suffisant et de qualité suffisante.

Enfin, privilégie les potages et éviter les chewing-gums et boissons gazeuse. Si le premier aide à éviter les gaz, le second est une source de ballonnements quotidiens. Certaines personnes aiment même jeûner pendant les règles.

2. Dire bye-bye au stress pour éviter les ballonnements pendant les règles

On dit souvent des intestins qu’ils sont notre deuxième cerveau. Rien de surprenant donc que le stress puisse jouer un rôle sur notre système digestif ; constipation, diarrhée ou ballonnements peuvent être au rendez-vous en cas de stress.

Et le stress peut facilement être au rendez-vous pendant la menstruation. Que ce soit par rapport à l’inquiétude d’un possible retard de règles, ou au contraire, par ce qu’on ne veut pas les voir arriver dans le cadre d’un projet de grossesse, l’anxiété est souvent présente, voir décuplé à cause du syndrome prémenstruel. De plus, l'irritabilité autour du premier jour des règles n'ajoutent rien de bon.

Pour éviter de voir ton ventre gonfler pendant les règles, mais aussi pour le soulager si c’est déjà le cas, tu peux opter pour le massage abdominal, à faire soi-même ou par un.e professionnel.le. Ce massage du ventre t’aidera à relancer la circulation sanguine, stopper les ballonnements en favorisant la digestion, mais aussi à limiter l’accumulation des graisses.

Pour faire cet auto-massage, il faut mettre les mains à plat sur le ventre et faire des mouvements circulaires autour du nombril dans le sens des aiguilles d’une montre.

Tu peux aussi opter pour la méditation et/ou le yoga, ou encore la marche, qui t’aideront à retrouver une certaine sérénité. Dans tous les cas, ces soupapes de décompression sont indispensables pour dire au revoir au stress pendant le cycle menstruel.

3. Faire du sport pour éviter les gonflements du ventre

L'activité physique est indéniablement notre meilleur allié pour tonifier la ceinture abdominale. Au-delà de l’aspect ventre plat des magazines, une ceinture abdominale musclée permet de bien maintenir nos organes et donc nos intestins. Elle sera également un bon support pour améliorer le transit intestinal et pour favoriser une bonne circulation sanguine dans cette zone du corps.

Tu peux favoriser les sports doux comme la marche (idéalement après les repas pour aider à la digestion), ou le Pilates. Il vaut cependant mieux éviter les exercices d’abdos à outrance, surtout type « crunch », car l’effet inverse peut se produire. Penses plutôt abdos hypopressifs et exercices doux … mais réguliers.

Ne néglige pas non plus l’hydratation, d’autant plus si vous faites du sport, en buvant au moins 1,5L d’eau par jour.

4. Prendre soin de soi et accepter les changements de son corps pendant les menstruations

Le corps des personnes menstruées est soumis aux changements à cause des hormones, en dépit de ce que nous pouvons voir sur papier glacé ou sur les écrans. S’accepter lors de ces changements peut parfois être difficile, et il est important de prendre soin de soi, dans ces moments plus que d’autres encore.

Car il est vrai que c’est parfois en étant indulgent.e avec soi-même qu’on obtient parfois les meilleurs résultats ; avoir ses règles et accepter que son corps est vivant, l’aimer dans toutes les circonstances libère d’un poids et d’une certaine anxiété constante.

Autorise-toi à te reposer plus pendant tes règles ou pendant ton SPM, à porter des vêtements dans lesquels tu te sens bien, qu’ils soient plus amples pour plus de confort, ou moulant parce qu’après tout tu as envie. Autorise-toi à ne pas être toujours au top.

 

C’est souvent en se renseignant sur un sujet que tu trouveras des solutions adaptées à TON corps. N’hésite donc pas à tester différentes astuces et à t’offrir un panel de possibilités pour piocher dedans selon ton ressenti du jour. L’objectif in fine, c’est que TU te sentes bien dans ton corps tout au long de ton cycle menstruel. Car les règles reviennent chaque mois, et font parties intégrantes de la vie de toutes personnes menstruées, alors apprend à les accueillir le plus sereinement possible, ça en vaut vraiment la peine. En trouvant tes propres solutions pour soulager des désagréments comme les ballonnements causés par les SPM ou les règles, celles-ci ne seront plus une peine mensuelle.  

Pour autant, si aucunes de ces astuces naturelles ne soulagent tes ballonnements ou que tu as régulièrement des crampes  et des règles douloureuses ou des douleurs pendant les rapports sexuels, n'hésite pas à consulter un gynécologue ou sage-femme pour faire un examen et vérifier que cela ne soit pas de l'endométriose par exemple. 


Laissez un commentaire