Les effets du stérilet en cuivre ou hormonal sur les règles

Les effets du stérilet en cuivre ou hormonal sur les règles

Mieux connaître son corps passe aussi par mieux appréhender ses règles, sa sexualité et sa contraception.

Comprendre ce qu’il en est, comment agissent les différents moyens d’éviter une grossesse non-désirée et choisir en conséquence. Vaste programme.

Heureusement chez Repeat, nous avons à cœur de t’aider à vivre au mieux votre cycle menstruel en t’accompagnant dans la compréhension de tout ce qui le compose.

Focus aujourd’hui sur le stérilet, au cuivre ou hormonal, un moyen de contraception encore trop peu connue en France mais qui est pourtant très efficace et relativement pratique face aux oublis potentiels de pilule contraceptive.

Comment est-ce que cela fonctionne, quels sont les avantages et les inconvénients de l’un ou de l’autre, et les effets du stérilet sur les règles, tu sauras tout après la lecture de cet article.

LES EFFETS DU STERILET AU CUIVRE OU HORMONAL SUR LES REGLES

1.Qu'est-ce que le stérilet ?

Le stérilet est aussi connu sous le nom de dispositif intra-utérin (DIU) et sert de contraception. Il est le plus souvent en forme de T et se place dans l’utérus au cours d’une consultation. Son efficacité dure généralement entre 3 et 5 ans, et parfois plus.

Les effets du stérilet sont réversibles car ils n’agissent plus comme contraceptif dès l’instant où ils sont retirés, sans impact sur la fécondité.


1.1 Est-ce que le stérilet est vraiment efficace ?

C’est une des méthodes de contraceptions les plus sûres qui existent, car le stérilet est efficace à plus de 99%. De plus, aucun risque d’oubli, contrairement à la pilule par exemple, ou d’utilisation incorrecte, comme avec des préservatifs. Tu es protégé.e d’une grossesse non-désirée lors de tes rapports sexuels, avec une charge mentale en moins pendant plusieurs années.

De plus, le stérilet au cuivre peut même être utilisé en contraception d’urgence, comme la pilule du lendemain, dans certains cas. Mais attention, il ne protège pas des maladies sexuellement transmissibles.


1.2 Hormonal versus cuivre : quels sont les différents stérilets ?

Le stérilet est la seule contraception qui offre une possibilité non-hormonale, grâce à sa version au cuivre. Pour autant, si le stérilet au cuivre et le stérilet hormonal sont similaires par la forme, ils sont bien différents par leur façon de fonctionner.

Le premier est composé d’une armature en plastique entouré d’un fil de cuivre ; c’est le cuivre qui rend les spermatozoïdes inactifs, un peu comme un spermicide.

Le second dispose lui d’un petit réservoir avec une hormone progestative (le lévonorgestrel) qui sera délivrée en petite quantité au fil des ans. Grâce à ce progestatif, la glaire cervicale devient plus épaisse et imperméable aux spermatozoïdes. L’endomètre (la muqueuse à l’intérieur de l’utérus que l'on perd au moment des règles) reste fin pour empêcher la nidation.

 

1.3 Les clichés autour du DIU

La pose du stérilet fait mal

La pose du stérilet est faite par un.e gynécologue ou un.e sage-femme. C’est un acte très rapide, qui ne nécessite aucune intervention chirurgicale. Il se pose via le vagin, grâce à un spéculum, généralement au début ou à la fin des règles pour que le col de l’utérus soit bien ouvert. Cela se fait généralement sans douleurs, mais il peut y avoir quelques crampes modérées ou des petits saignements dans la période qui suit.

On ne peut pas mettre de stérilet si on a jamais eu d’enfant

Longtemps décrié chez les nullipares (celleux qui n’ont jamais eu d’enfants), le stérilet est aujourd’hui recommandé pour toutes les personnes menstruées par la Haute Autorité de Santé, et ce, sans prendre en compte l’âge ou le nombre d’enfants. Il n'y a donc pas de contre-indications particulières pour la pose d'un stérilet.

Le stérilet peut rendre stérile

Si l’effet contraceptif du DIU est immédiat, il est tout aussi rapidement réversible. Le stérilet n’impacte en rien la fertilité, et peut être retiré à tout moment. 

Tu peux d'ailleurs tomber enceinte immédiatement après le retrait du stérilet en cuivre, alors pense à bien utiliser un préservatif masculin ou un préservatif féminin et/ou du spermicide si tu ne le souhaites pas. 


2. Quels sont les effets du stérilet sur les règles ?

Comme toute contraception, le stérilet au cuivre et le stérilet hormonal peuvent agir sur les règles. En effet, avec une contraception, on cherche à diminuer la capacité à féconder lors d’un rapport sexuel, et de ce fait, on modifie le processus et le rôle naturel du cycle menstruel.

Pour autant, les effets secondaires du stérilet sur les règles ne sont pas automatiques et seront plus ou moins importants selon chacun.e.


2.1 Stérilet au cuivre, ses effets sur le flux et les douleurs

Le stérilet au cuivre est une contraception naturelle, c’est-à-dire sans hormones. L’ovulation n’est pas perturbée et les règles non plus par conséquent.  C’est une contraception qui permet de renouer avec son cycle, surtout pour celleux qui ont pris une contraception hormonale auparavant, comme la pilule contraceptive, l'implant contraceptif ou l’anneau vaginal. Il aura aussi moins d'impact sur la prise de poids versus les moyens contraceptifs hormonaux. 

Il est d'ailleurs plus sûr que les méthodes naturelles qui consistent à examiner sa glaire cervicale pour savoir si on est ou non en période d'ovulation, ou au retrait avant éjaculation, par exemple.

Cependant, les pertes et saignements sont souvent plus abondants et s’accompagnent de crampes plus importantes. Le plus souvent, cela dure 3 à 6 cycles, le temps que le corps s’adapte à cette nouvelle méthode contraceptive.

Heureusement, nos culottes menstruelles sont adaptées aux flux abondants.

Le stérilet au cuivre est donc déconseillé aux personnes ayant déjà des flux abondants voir hémorragiques.


2.2 Stérilet hormonal, ses effets sur le flux et les douleurs

Le stérilet hormonal a une action semblable (mais localisée) à celle de la pilule. Les règles peuvent donc être moins abondantes, plus courtes et on peut même constater un arrêt des menstruations chez certaines personnes (aménorrhée). Cela n’a pour autant pas d’impact sur la fertilité.

Tout comme la pilule contraceptive, le stérilet hormonal peut diminuer la douleur des règles. Il est donc plutôt conseillé aux personnes ayant des règles abondantes et/ou douloureuses.


2.3 La prise en charge de la pose du stérilet

La mise en place d’un stérilet, qu’il soit au cuivre ou hormonal, demande souvent trois consultations gynécologiques, dont le prix dépend du praticien.

La première te permettra de définir votre envie avec le praticien, qui te fournira les ordonnances nécessaires pour aller prendre votre DIU en pharmacie. Un stérilet au cuivre coûte environ 45 euros pour ceux en forme de T, et un stérilet aux hormones environ 120€. Il existe aussi un stérilet au cuivre dit « ballerine », moins commun, qui coûte environ 150€. Ils sont tous pris en charge à 65% par l’Assurance Maladie.

Il faudra ensuite une consultation pour permettre la pause du DIU, ainsi qu’une consultation de contrôle dans les 3 mois qui suivent celle-ci.

Ces frais peuvent sembler importants, mais il ne faut oublier que la durée de vie d’un DIU est de 5 ans en moyenne, et qu’aucune autre consultation spécifique ne sera nécessaire, si ce n’est l’habituelle visite de contrôle gynécologique annuelle.

 

2.4 Des solutions naturelles pour mieux supporter le stérilet

Beaucoup de personnes menstruées voulant arrêter toute contraception hormonale optent pour le stérilet au cuivre… qui peut malheureusement provoquer des douleurs menstruelles un peu plus importantes, surtout dans les premiers cycles après la pose.

Heureusement, il existe des solutions naturelles, plus efficaces que l’habituelle bouillotte chaude sur le ventre, comme :

  • Des compléments alimentaires dédiés aux cycles menstruels
  • L’huile essentielle de lavande aspic qui est anti-spasmodique
  • Le CBD qui peut se retrouver en crème ou en huile
  • Les tisanes à base d’Achillée Millefeuille

Pour autant, les douleurs menstruelles ne doivent pas être une fatalité. N’hésites donc surtout pas à consulter si elles sont anormales ou trop importantes.


Laissez un commentaire