Tout savoir sur les premières règles

Tout savoir sur les premières règles

Parfois attendues, parfois craintes, le premier jour des premières règles est un évènement marquant pour toutes les personnes menstruées. Selon le contexte tu te sens heureux.se, triste, gêné.e ou même apeuré.e d’avoir tes premières règles ; dans tous les cas, c’est une étape unique dans la vie d’une jeune personne (nouvellement) menstruée.

Pour que cette première fois se passe sous les meilleurs hospices, il est important de s’y préparer en comprenant mieux comment fonctionnent le cycle menstruel et ses effets sur le corps. Ne pas faire un tabou des premières règles et parler avec ses parents, un proche, ou son enfant, des douleurs, des émotions chamboulées, de leur utilité et de la meilleure façon de les vivre sans crainte et sans gêne.

Et chez REPEAT, il nous tient à cœur de vous accompagner en répondant aux mieux à toutes les questions que vous pouvez vous poser pour ces premières menstruations, qu’on appelle aussi les ménarches.

TOUT SAVOIR SUR LES MÉNARCHES OU LES PREMIÈRES RÈGLES

Pourquoi les premières règles sont une étape si importante ?

Si certain.e.s font des « period party » pour fêter leurs premières menstruations, d’autres sont simplement terrifié.e.s à l’idée de passer de « l’autre côté » et quitter l’enfance insouciante pour rencontrer un corps et des humeurs changeantes. Si cela peut dépendre du contexte personnel, cela dépend aussi parfois des traditions. Ainsi, dans certaines tribus amérindiennes, au moins de leurs « lunes », les femmes se réunissaient sous une tente rouge, propice aux échanges entre sœurs dans un espace sacré. On y faisait des cérémonies de célébrations pour les premières lunes, pour toutes les jeunes personnes ayant eu leurs règles pour la première fois lors de l’année écoulée.

Ce rituel amérindien démontre bien à quel point l’arrivée des premières règles constitue une étape essentielle dans la vie des personnes menstruées, et à quel point il est important d’échanger en amont pour bien se préparer à avoir ses règles, dans un espace où règne la bienveillance.

Car si vous demandez aux personnes menstruées de votre entourage de vous parler de leur expérience avec leurs premières règles, vous verrez que la plupart d’entre elles en gardent un souvenir mêlant le plus souvent malaise, honte, peur voir de l’humiliation. Beaucoup de personnes déjà menstruées ont été confrontées à des réactions maladroites, grossières ou indifférentes de la part de leur entourage, leur faisant vivre leurs premières règles comme un sujet tabou.

Il est donc important de changer la donne à son échelle en transmettant de la douceur et une certaine sérénité pour affronter cette nouvelle étape de la vie.

Quels sont les symptômes et signes des premières règles ?

Lors de ton premier cycle menstruel, il se peut que ta silhouette change : elle peut s’arrondir, notamment au niveau des hanches et de la poitrine, mais tu peux également remarquer plus de poils, comme sous les bras ou au niveau des parties génitales. Ce sont des changements normaux, qui font aussi partie de la croissance à la puberté ; les hormones entrent en action. Il n’est alors pas forcément facile de comprendre immédiatement que ce sont des signes avant-coureur des premières règles, d’autant plus que chez certaines personnes, ces changements se font sur plusieurs mois (voir années) tandis que pour d’autres, tout arrive très vite.

Il peut également être difficile de s’apercevoir de nos premières règles ; peu abondantes, avec un saignement de couleur plutôt sombre, rarement douloureuses, tu peux avoir du mal à identifier qu'il s'agit de sang menstruel. Et pourtant, il y a peu de doutes à avoir si cela vient de ton vagin ; ce sont tes premières règles. Ce n’est ni sale ni honteux, mais simplement l’évolution normale de ton corps, avec cette période des règles qui reviendra chaque mois jusqu'à la ménopause.

Les premières règles sont rarement douloureuses – des exceptions existent cependant – et c’est pourquoi on dit souvent qu’elles arrivent « par surprise ». Pas de douleurs au bas-ventre ou de crampes utérines, pas de maux de tête, ni de syndrome prémenstruel (SPM) pour donner l’alerte.

Au début des règles, celles-ci sont souvent irrégulières et peu abondantes. Pas d’inquiétudes cependant, une fois que les cycles menstruels commenceront à devenir plus réguliers, tu pourras mieux prévoir tes prochaines règles. Tu pourras aussi mieux savoir si tu as des règles douloureuses (dysménorrhée) ou des règles abondantes, ou si tu souffres d'endométriose ou d'autres problèmes hormonaux et comprendre comment t'adapter (et consulter un gynéco) en conséquence. 

Comment bien se préparer pour ses premières règles ?

Si possible, il est important de commencer à se renseigner sur le sujet dès l’âge de 8 ans. Les premières règles arrivent de plus en plus tôt chez les jeunes personnes, et il vaut mieux être trop prêt.e que pas assez.

Comprendre le cycle menstruel, comment il fonctionne, à quoi il sert permet d’anticiper et de dédramatiser l’arrivée des ménarches. Ainsi, si les premières menstruations arrivent à un moment impromptu, comme en pleine journée à l’école ou à la plage, tu paniqueras moins.

Enfin, il peut être bien de réfléchir auparavant à la protection hygiénique que tu utiliseras dès tes premières règles ; plusieurs alternatives existent aujourd’hui et sont facilement accessibles comme les culottes de règles, serviettes lavables, coupe menstruelle ou encore tampons ou serviettes jetables (mais bio !). Il faut se sentir à l’aise avec la protection choisie (le tampon ou la cup peut faire peur par exemple) mais qu’elle soit aussi pratique. Les culottes de règles sont particulièrement adaptées pour les jeunes personnes menstruées : pas besoin de la changer pendant 12h donc elles peuvent étudier tranquillement, et elles sont aussi confortables et absolument pas gênantes comme la serviette jetable qui donne l’impression d’avoir mis une couche quand on n’a pas l’habitude. Sans fuite, elles permettent aux jeunes personnes menstruées de suivre les cours d’EPS sans peur et d’oublier pendant quelques heures que leur corps est en train de changer. Nos culottes REPEAT sont adaptées aux personnes menstruées de tout âge et assez basique pour être inclusives.

Pour autant, nous n’avons pas toujours une culotte de règles à porter de main lorsque cela arrive. C’est pourquoi il est important de toujours avoir un petit kit de « secours » au fond du sac, avec une serviette jetable, quelques mouchoirs, etc. Il est aussi important d’en parler avec une personne de confiance, afin de ne pas se sentir seul.e dans ce changement corporel.

 

Comment bien parler des règles à son enfant ?

En tant que parent, il est parfois difficile d’appréhender le sujet des règles avec son enfant. Longtemps tabou, on a parfois du mal à se défaire de cette gêne mêlée de honte avec laquelle on a pu grandir. Ces sentiments négatifs ne sont pas toujours faciles à éviter, mais il est pourtant nécessaire de ne pas les faire prospérer ; s’entourer d’autres personnes menstruées pour cette transmission peut être un bon moyen de libérer la parole et transmettre vos expériences communes sur la période des règles, à l’image de la tente rouge des tribus amérindiennes.

Si possible, il est également bon d’utiliser les termes corrects : règles, vagin, ovaires, menstruation ou menstrues, flux menstruel, utérus, ovulation, saignements, protections hygiéniques, douleurs menstruelles… autant de mots qui ne doivent pas être tabous ou considérés comme socialement problématique. De même, aucune question n’est bête. Il ne doit rester aucun doute ou ignorance sur ce qui intrigue votre enfant, car c’est souvent le fait de ne pas savoir qui inspire la peur. Et si tu ne sais pas, car cela arrive aussi, propose-lui d’aller voir ensemble un professionnel de santé (gynécologue, sage-femme, médecin généraliste avec une spécialité gynécologique…). Ecoute ses différentes émotions et accueille-les avec bienveillance.

Enfin, parle-lui des différentes protections possibles et propose-lui d’aller en acheter ensemble afin d’en faire un moment agréable pour faire des règles un moment positif.

N'oublie pas non plus de parler des rapports sexuels avec ton enfant, et si besoin de contraception (pilule, stérilet...), car avoir ses règles est aussi un signe de fertilité. Ton enfant saura ainsi qu'il est possible de tomber enceinte même avant les premiers jours de règles. La mise en place de contraceptifs pourra donc être nécessaire. 

C’est une belle façon de passer le relais, en libérant la parole et en brisant le tabou autour des règles, pour que les personnes menstruées puissent se sentir peu à peu plus libérées.


Laissez un commentaire