Les règles abondantes : Définitions, causes et conséquences

Les règles abondantes : Définitions, causes et conséquences

Les règles ou menstruations, désignent un phénomène normal chez les personnes menstruées, survenant généralement et régulièrement chaque mois. Elles se traduisent par l’écoulement sanguin, dû au détachement des cellules endométriales qui couvrent la paroi utérine. Mais leur manifestation se différencie d’une personne menstruée à une autre. Si pour certaines personnes, elle dure quelques jours seulement et est peu abondante, ce n’est pas le cas pour les autres. Il est possible que les hémorragies soient affluentes et persistent pendant longtemps. Cela peut provoquer des fatigues. Comment savoir si j’ai des règles abondantes ou ménorragies et comment les arrêter rapidement ? La réponse dans ce guide.

Les règles abondantes : définition

Les règles sont dites abondantes lorsque les saignements sont excessifs lors du cycle menstruel. Ce phénomène se produit en fait tous les mois, dû à l’élimination de l’endomètre. Ce tissu tapissant l’intérieur de l’utérus s’épaissit durant environ le mois en vue de s’apprêter pour accueillir un éventuel embryon. S’il n’y a pas de fécondation, il est détruit et évacué par le vagin sous forme de liquide rouge physiologique, qu’est le sang menstruel.

Déjà, les saignements menstruels normaux peuvent générer de l’inconfort, de la mauvaise humeur et parfois de la douleur insupportable. Encore pire lorsqu’ils sont en quantité importante ou durent plus longtemps que d’habitude. Cette situation risque d’impacter ta vie sociale et sexuelle. Elle va t’empêcher d’effectuer normalement des activités au quotidien et mettre en jeu ta santé.

Les symptômes de la ménorragie

Généralement, une personne ayant ses menstruations perd en moyenne 80 à 90 ml de sang à chaque cycle et durant 2 à 7 jours si elle est en bonne santé. Quand elle a une ménorragie, c’est évident que la perte dépasse largement ce taux ou sa durée excède 7 jours. Il est ainsi difficile de maîtriser le flux avec de simples protections hygiéniques (serviettes, tampons).

Heureusement qu’il y a la culotte menstruelle REPEAT, une alternative plus confortable grâce à sa forte capacité absorbante. Il est à noter que la présence des caillots n’est pas liée aux règles abondantes. Ceux-ci peuvent également survenir avec un flux léger, suite à une desquamation de l’endomètre.

Quand s’inquiéter ?

Tu devras t’inquiéter et consulter un médecin ou gynécologue au cas où :

  • Tes menstruations surviennent deux fois durant un cycle, et chacune se révèle hémorragique et se prolongent de plus de 7 jours et imbibent à chaque fois tes protections hygiéniques.
  • Les besoins de serviette hygiénique ou de tampon augmentent, même dans la nuit.
  • Des caillots de grande taille accompagnent ton sang.

Comment savoir si mes règles sont abondantes ?

Il existe quand même des méthodes simples, pratiques et efficaces pour savoir si tu as les menstruations abondantes. Cela peut aider à la consultation gynécologique pour déterminer la cause exacte du problème et prescrire les traitements adaptés. Commence par élaborer un journal menstruel pour écrire tous les détails associés. Ainsi, le gynéco pourra comprendre si l’anomalie des cycles provient des antécédents familiaux ou non.

Il est également possible d’évaluer la quantité des pertes sanguines avec le score de Higham. Cet outil permet d’estimer le taux et la durée de saignement à chaque cycle. Pour ce faire, tu vas noter dans la case correspondante chaque jour le nombre de serviettes hygiéniques ou de tampons au degré d’imprégnation de sang (peu, moyen ou total). Chaque état du linge équivaut à des points, à additionner à la fin des indispositions pour donner la valeur du score de Higham.
Si la totalité dépasse les 100 points, le volume de sang perdu est donc supérieur à 80 ml. Il s’agit de règles abondantes. Ces troubles gynécologiques peuvent aussi être évalués sur leur impact dans la qualité de vie, fatigue, anémie, inconfort durant les rapports, etc., ou encore la présence d’autres signes associés (règles douloureuses, douleurs pelviennes, essoufflement, etc.).

Qu’est-ce qui provoque des règles abondantes  ?

Pour pouvoir traiter une ménorragie, il est nécessaire de découvrir ses causes précises. Ses origines peuvent être multiples. Dans la majorité des cas, le problème est lié à un trouble hormonal (puberté, ménopause). Une de ses causes importantes est la présence d’anomalies dans la paroi ou muqueuse utérine comme les fibromes, les polypes, l’adénomyose, l’endométriose, etc.

Les troubles hormonaux

Le bouleversement des hormones peut survenir de certains types de contraception comme le DIU ou stérilet au cuivre, etc. Des fois, l’endomètre s’est trop épaissi durant les cycles menstruels et cela entraîne une hémorragie importante au moment de l’indisposition. En fait, les ovaires produisent excessivement les estrogènes et la progestérone sera en manque, ce qui développe cette muqueuse utérine. C’est le cas d’ailleurs au moment de la puberté où parfois il n’y a pas d’ovulation durant les premiers cycles. Aussi pendant la période de pré-ménopause, le déséquilibre de la production entre la progestérone et l’œstrogène favorise l’augmentation de l’endomètre et occasionne les règles hémorragiques.

Les maladies

L’hormone n’est pas la seule responsable des règles abondantes. Certains troubles de la coagulation, comme l’hémophilie, la maladie de Willebrand, la thrombocytopénie ou encore les prises d’anticoagulant entraînent aussi des saignements excessifs. Il se peut qu’il y ait des antécédents médicaux personnels ou familiaux d’hémorragie pour aiguiller davantage le diagnostic. Les plaquettes de sang ont ainsi du mal à coaguler correctement.

Si tu souffres de saignements importants pendant une gestation avérée, il s’agit d’un signe de grossesse extra-utérine ou d’une fausse couche spontanée. Ces symptômes s’accompagnent de douleurs inhabituelles dans le bas-ventre et risquent de générer des carences en fer. Il faut se rendre immédiatement chez un médecin. Sache que la majorité des saignements importants a une source connue pour faciliter la quête de soin adapté.

Les conséquences des règles abondantes

Quand tu as des règles abondantes irrégulières, déjà l’inconfort est palpable durant quelques jours. C’est également difficile pour ton corps de s’offrir une nouvelle réserve de sang étant donné que les hémorragies provoquent une baisse notable de fer et de globules rouges. La carence en hémoglobine désigne l’anémie.

Fatigues, migraines, vertiges ou encore essoufflements peuvent apparaître. Bien sûr, il est difficile d’accomplir ses activités quotidiennes, sociales ou sportives, pendant des règles importantes, si elles abondent. Ces troubles gynécologiques peuvent gêner la concentration, baisser la productivité au travail ou à l’école.

Quels traitements adopter  ?

Heureusement que cela se soigne. Plusieurs solutions permettent de limiter les hémorragies et regagner le confort. Mais avant de prescrire un quelconque traitement, une échographie, une utéroscopie diagnostique et si nécessaire une biopsie sont préconisées pour détecter l’origine et le niveau de gravité des règles abondantes.

Les traitements médicamenteux

En cas de trouble hormonal lié à la contraception, la prise d’une pilule œstroprogestative ou l’installation d’un stérilet hormonal représente un moyen parfait pour réduire le flux menstruel. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens, comme l’ibuprofène, aident en même temps à alléger les douleurs abdominales. Le médecin peut également prescrire des pilules contraceptives à faible dose, notamment la progestérone naturelle ou les progestatifs de synthèse. Certaines méthodes de contraception sont capables de bloquer le cycle durant environ 3 mois, ou produire une ménopause artificielle.

Les traitements chirurgicaux

Dans des situations plus graves, les médicaments ne suffisent pas pour réduire le flux de pertes sanguines. Il est nécessaire à des étapes supérieures, dont les opérations chirurgicales. Un diagnostic à l’échographie, qui est un simple examen, mais fournit des informations importantes, peut révéler les causes probables des règles abondantes. Les plus fréquentes sont : le fibrome, le polype, les kystes, l’infection de l’endomètre ou les cancers.

L’hystéroscopie consiste à diagnostiquer et observer précisément l’intérieur de l’utérus. Elle permet aussi de déterminer la cause de la ménorragie. Si besoin est, cette méthode s’utilise pour l’ablation des polypes et de l’endomètre. On a recours à la suppression de ce dernier, plus exactement l’amincissement de la paroi utérine, lorsque le médecin constate son développement exagéré, qui provoque des saignements importants.

L’hystérectomie est la technique ultime et courante pour lutter contre l’abondance des menstruations. Cette opération consiste à retirer l’utérus quand il n’existe plus d’autres options pour arrêter la grosse perte de sang. En adoptant ce choix, tu dois renoncer définitivement à la grossesse. Il est possible de procéder à cette intervention par voie abdominale ou vaginale et sous anesthésie.

Quel que soit le traitement adopté, les suppléments de fer restent toujours un allié de taille dans ce combat surtout en cas d’anémie et de faible taux de ferritine.

Comment diminuer les règles abondantes naturellement  ?

Si tu en as assez du lot de désagréments liés aux flux excessifs de sang, quelques astuces naturelles peuvent vous aider à cet effet. Tout d’abord, il faut manger sainement et de manière équilibrée. Privilégie les aliments très riches en fer, à savoir les lentilles, les cressons, le raisin, etc. Sinon, les compléments en fer et en magnésium seront également un bon choix.

Diverses plantes se révèlent favorables pour être consommées en infusion comme la bourse-à-pasteur, qui est une herbe antihémorragique très reconnue, l’onagre, l’ortie, la sauge, le calendula, etc. Malgré ces nombreux conseils, le repos est important et évite pour le moment les dons sanguins. Les pertes de sang entraînent fréquemment de la fatigue. La pratique de quelques exercices de manière régulière et modérée booste la sécrétion d’endorphines pour soulager les douleurs liées aux règles abondantes.


Laissez un commentaire