Tout savoir sur le retour de couches

Tout savoir sur le retour de couches

Encore bien trop souvent tabou, de nombreuses questions autour du post-partum restent sans réponse : retour de couches, règles, allaitement … les interrogations des jeunes parents sont nombreuses, mais les réponses sont souvent celles concernant le nouveau-né plutôt que pour le bien-être et la rémission de la personne qui vient d’accoucher.

Après 9 mois sans règles, il peut être difficile d’appréhender son corps dans les semaines suivant la naissance du bébé, d’autant plus que créer la vie peut ne pas laisser le corps indemne …

On fait donc le point sur toutes les questions que l’on peut se poser sur les saignements après l’accouchement et les règles, mais aussi sur les effets de l’allaitement sur le retour de couches.

 RETOUR DE COUCHE : TOUT SAVOIR SUR LES REGLES APRES ACCOUCHEMENT

 1. Tout comprendre sur le retour de couches

On sait tou.te.s plus ou moins ce qu’est le retour de couches ; ce qu’il se passe dans son corps, comment l’appréhender pour mieux le vivre … pas forcément. Mais heureusement, REPEAT est là pour t’accompagner dans cette période particulière de ta vie.

1.1 Le retour de couches, qu’est-ce que c’est exactement ?

C’est tout simplement le retour des règles après l’accouchement.

Après 9 mois sans règles, l’organisme entre dans une phase de transition au niveau hormonal : les taux d’œstrogènes et de prolactine (pour celleux qui allaitent) augmentent, tandis que la progestérone chute. Le cycle menstruel reprend doucement son cours, avec en finalité, les premières menstruations post-partum.

Cette période de transition est appelée « suite de couches » et durent quelques semaines à quelques mois selon chaque personne. C’est une phase importante aussi au niveau physique car l’utérus, le vagin, la vulve et le périnée reprennent poids et taille initial. C’est aussi la période où la cicatrice d’épisiotomie (s’il y en eu une) va s’estomper.

Cette phase de suite de couches s’accompagnent parfois de saignement, qui ne sont pas à confondre avec le retour de couches.

1.2 La différence entre les lochies et le retour de couches ?

Après l’accouchement, on peut constater des pertes de sang, qui ne sont pour autant pas un retour de couches. Dans les premières semaines après la naissance, les pertes de sang sont des lochies ; elles témoignent de la cicatrisation en cours de l’utérus et de l’élimination des déchets de la muqueuse utérine ou des vaisseaux qui ont alimentés le placenta.

Ces pertes de sang peuvent être abondantes, avec des caillots ou « morceaux ». Elles sont plutôt rouge clair à rouge vif au début, puis l'écoulement devient rose ou brun (comme le spotting) et enfin jaunâtre jusqu’à devenir totalement incolore.

Les lochies durent généralement quatre semaines maximum. L’allaitement peut réduire leur durée, notamment grâce à l’ocytocine, une hormone produite par la tétée qui stimule les contractions de l’utérus ; une nouvelle preuve que le corps est une machine incroyable, n’est-ce pas ?

Pendant cette période de lochies, il est déconseillé de porter des tampons (contre-indications pour des risques de douleurs et d’infections), mais vous pouvez tout à fait opter pour une culotte menstruelle qui sera sans aucun doute la protection la plus confortable.

 1.3 Les premières règles après accouchement sont-elles douloureuses ?

Les règles après un accouchement sont souvent très différentes de ce que les personnes menstruées ont déjà pu connaître auparavant : cycles irréguliers, flux plus abondantes … les menstruations en retour de couches peuvent aussi être plus douloureuses.

Toutes les personnes ne sont pourtant pas égales face à ce retour de couches. Pour certain.e.s cela se passera plus ou moins sans encombres. Il faudra cependant plusieurs semaines pour retrouver un cycle menstruel plus régulier et stable en terme de flux et/ou douleurs.

1.4 Le suivi post-natal : une consultation gynécologique indispensable

La consultation post-natale est prévue 6 à 8 semaines après l’accouchement, soit environ au moment du retour de couches. C’est une consultation de suivi indispensable qui permet au praticien (sage-femme ou gynécologue) de réaliser un bilan gynécologique pour contrôler le vagin, l’utérus, les ovaires, mais aussi les cicatrices comme celle d'une épisiotomie, ou d'une césarienne sur le bas-ventre, s’il y en a eu.

Lors de cet examen, le médecin vérifie aussi le poids, la tension artérielle, les possibles insuffisances veineuses, et fait un dépistage d’infections ainsi qu’une palpation des seins.

C’est également lors de cette consultation post-natale qu’un bilan sera fait sur la reprise des règles et d’un possible moyen de contraception adapté à vos besoins. Le praticien pourra aussi te prescrire le nombre nécessaire de séances de rééducation du périnée.

C’est donc une consultation indispensable pour ton bien-être physique post-accouchement, mais aussi l’occasion de parler de tes craintes et de te faire rassurer par un professionnel de santé.

2. Les questions tabous autour du retour de couches

Il y a des questions qu’on n’ose pas toujours poser après l’accouchement : contraception, allaitement, possibilité ou non de tomber à nouveau enceint.e, impact des règles … Il y a tellement de choses à gérer et appréhender qu’on peut tou.te.s avoir peur de mal faire à un moment ou un autre. Ceci est parfaitement normal. Et tu as le droit de poser toutes les questions qui te passent par la tête à ton praticien ; elles ne sont jamais bêtes.

Et au cas où, REPEAT lève pour toi certains tabous sur le retour de couches.

2.1 Quand reprendre une contraception ?

A moins de vouloir se laisser la possibilité de retomber enceint.e, la question de la contraception peut vite revenir sur la table après plusieurs mois d’insouciance collective. En effet, une ovulation peut avoir lieu avant le retour de couches, même si on allaite. Il est donc important de reprendre une contraception avant même le retour de couches, dans le cas où la libido est présente pour avoir envie de rapports sexuels. Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • Les préservatifs
  • La pilule contraceptive qui peut être micro-progestative (à 21 jours après accouchement) si vous allaitez, ou oestroprogestative si vous n’allaitez pas/plus
  • L’implant, à placer avant la sortie de maternité
  • Le stérilet en cuivre ou hormonal, à poser lors de la consultation post-natale.

2.2 Est-ce que l’allaitement retarde vraiment le retour de couches ?

L’accouchement et l’allaitement provoque de nombreux bouleversements pour les hormones. Quand tu allaites, ton corps produit de la prolactine. C’est une hormone qui peut ralentir (ou arrêter) l’ovulation pendant un certain temps. Cependant, chaque corps est différent, et allaiter ne signifie pas toujours un retour de couche tardif.

2.3 Peut-on tomber enceint.e en allaitant ?

On peut tout à fait tomber enceint.e pendant l’allaitement. Ne pas avoir encore eu de retour de couches ne signifient pas forcément que l’ovulation n’est pas en cours ou une absence de fertilité. Certaines personnes menstruées sont même très fertiles en retour de couches.

Il est vrai cependant que certaines d’entres elles utilisent l’allaitement comme contraception ; il s’agit de la méthode MAMA. Mais attention, ce n’est pas une science exacte ni fiable. En cas de doute, faites un test de grossesse. 

2.4 La production de lait est-elle impactée par le retour des règles ?

L’allaitement n’est pas impacté par le retour des règles en retour de couches. La production de lait reste la même pendant tes règles, et tu peux donc continuer à faire tes tétées sans soucis.


Laissez un commentaire