Le RED-S ou l'absence de règles due au sport

Le RED-S ou l'absence de règles due au sport

On y pense pas toujours quand on fait du sport, mais le maintien d’un cycle menstruel régulier devrait préoccuper toutes les personnes sportives ; car s’il est vrai qu'a priori les sports visant le bien-être ne devraient pas provoquer d'aménorrhée, il est aussi vrai que les plus assidu.e.s pratiquant régulièrement une activité physique avec des objectifs ambitieux - voir avec l'objectif de perdre du poids - observent une absence de règles pendant des années.

Sauf que l’aménorrhée a un impact ; sur les performances sportives, mais aussi sur la santé physique et psychique. Cette déficience énergétique due au sport et entraînant un dérèglement des hormones et/ou une absence de règles s’appelle le RED-S. Comment le reconnaître et comment le soigner ? Nous répondons à toutes tes questions ci-dessous.

 

QU'EST-CE QUE LE DEFICIT ENERGETIQUE RELATIF DANS LE SPORT (RED-S) ET COMMENT AFFECTE-T-IL NOTRE CYCLE ?

Défini en 2014 par des experts internationaux et le Comité international olympique, ce nom barbare englobe un ensemble de symptômes qui existent notamment chez les athlètes menstruées.

Le RED-S ou déficit énergétique relatif dans le sport est défini comme la différence entre l'énergie dépensée (exercice, activités de la vie quotidienne, fonction corporelle au repos, croissance, etc.) et l'énergie stockée (alimentation, sommeil, récupération, stress gestion, etc.). On le sait, pour être en bonne santé, il faut maintenir un équilibre entre l’énergie dépensée et celle créée. Comme pour tout, il vaut mieux éviter les excès dans l'exercice physique.

On parle donc de RED-S quand ce déséquilibre amène le métabolisme du corps à puiser dans son énergie stockée et à entrer dans un « mode de conservation de l'énergie » qui va entraîner un déséquilibre hormonal (notamment des taux de progestérone et œstrogènes). Ainsi cela affecte tous les systèmes du corps : développement musculaire et osseux affecté, affaiblissement des os, fractures de stress, croissance restreinte, règles irrégulières, voir une aménorrhée (absence de règles).

Le RED-S impacte également les performances sportives avec une fatigue plus intense et longue que d’habitude. Il a aussi un impact psychologique avec une plus grande sensibilité, ou irritabilité et une tendance à la déprime.  

Des problèmes à répétitions

La combinaison d'un entraînement intense et d'un apport alimentaire inadéquat lié à l'activité (pour éviter la prise de poids par exemple, en limitant ou supprimant les glucides) expose les athlètes menstruées à la perte de leurs menstruations. Cependant, l'absence de saignements menstruels peut entraîner des modifications progressives du capital osseux. L'exercice continu entraînera inévitablement une perte de poids et, à long terme, une perte de graisse corporelle et de la masse musculaire. Il est également possible que ce déficit survienne dès la puberté, entraînant une aménorrhée primaire. Dans de tels cas, l'organisme réagit.

Face à une diminution de l'énergie disponible et au risque d'une carence pour maintenir la fertilité à terme, l'organisme met en pause le cycle ovarien (comme lors de la ménopause) et arrête ainsi les règles. Les mécanismes d'absorption intestinale et de rétention du calcium dans l'os sont stoppés. Les os se déminéralisent progressivement et deviennent cassants. Une simple chute peut alors devenir dramatique.

Prendre en compte le risque de blessure

Lorsque ton objectif est d'améliorer constamment tes performances, il est difficile de se réaliser que tu dois moins t’entraîner et prendre quelques kilos pour protéger ta santé. Cependant, il est important de savoir que prendre soin de sa santé, c'est aussi éviter les blessures. Par conséquent, il est important de surveiller son apport calorique et contrôler régulièrement sa densité osseuse s'il y a absence de règles.

N'oublie pas non plus d’informer immédiatement ton/ta médecin ou gynécologue si tu remarques une modification hormonale. En effet, il est possible que sous contraception hormonale (comme la pilule), tu observes toujours des règles ... qui sont "fausses" en réalité ; c'est juste la chute du taux d'œstrogènes crée de toutes pièces qui va provoquer l'expulsion de la muqueuse utérine (endomètre). 

 

Quels sont les symptômes du RED-S ?

Avec le RED-S, tout le corps peut être affecté, les symptômes sont donc nombreux, mais les plus courants sont :

  • Cycles irréguliers, plus longs, ou perte de cycles
  • Blessures et/ou infections récurrentes
  • Fractures de stress
  • Troubles hormonaux divers (acné, libido en baisse ...)
  • Déprime passagère et/ou difficulté à se concentrer

Quels sont les sports provoquant le plus des aménorrhées dues au RED-S ?

Course à pied, gymnastique, ballet professionnel, natation, musculation… toutes ces activités font partie des sports les plus souvent associés à des troubles du cycle menstruel lorsqu'ils sont pratiqués de manière intensive.

Si l’absence de règles est  4 à 20 fois plus courante que la moyenne chez les athlètes d'élite, les sportifs et sportives amateurs ne sont pas en reste : 20-45% chez les danseurs, 30-40% chez les nageurs, 40-50% chez les coureurs de fond, 65-75% chez les cyclistes, et enfin 90-100% chez les gymnastes. Comme le montrent ces chiffres, ce phénomène, logiquement appelé « l'aménorrhée de la sportive », est causé par un entraînement intense et cardio qui brûle de grandes quantités de calories. Si le régime alimentaire n'est pas adapté (apports insuffisants de vitamines, lipides, acides aminés et autres nutriments ...), la déficience énergétique va alors stopper l'ovulation, et ce, que l'on soit en surpoids ou non. 

Quels sont les risques d'un RED-S non traité ?

Souffrir du RED-S met non seulement vos performances sportives en danger, mais également votre état de santé général. La guérison peut prendre du temps, mais plus tôt ce syndrome est détecté, plus vite il guérira et moins il aura d'impact sur votre santé. D'autre part, retarder la correction de ce déséquilibre énergétique, par peur de grossir par exemple, pourrait avoir des conséquences globales irréversibles et néfastes au niveau de la santé physique et mentale. Elle peut présenter un risque d'infertilité, car sans ovule libéré par la trompe de Fallope dans l'utérus , il ne peut y avoir de fécondation. 

 

Comment guérir du RED-S et retrouver son cycle menstruel ?

Le manque d'énergie et le manque de masse corporelle grasse sont la racine du problème. Pour prendre du poids, il n’y a pas de secret … il faut modifier le contenu de son assiette et satisfaire son appétit en mangeant plus. Réduire temporairement sa pratique sportive aidera également le corps à retrouver son équilibre hormonal plus rapidement. 

En théorie, il est recommandé de :

  • Réduire la charge d'entraînement de 10 à 20 %.
  • Augmenter l’apport alimentaire de 2 à 3 %, avec un apport en protéines et en graisse suffisant
  • Prendre 2 jours de repos par semaine

Il est également possible, dans certains cas, de se voir prescrire un traitement hormonal qui stimule la maturation des ovaires afin d'aider à tomber enceinte par exemple.

Il ne faut pas oublier que sa santé personnelle doit toujours être l'objectif premier, et avoir un cycle menstruel régulier en fait entièrement partie.


Laissez un commentaire