Qu'est ce que le flux instinctif libre ? On t'explique tout

Qu'est ce que le flux instinctif libre ? On t'explique tout

Avec le flux instinctif libre ou FIL, tu peux oublier les tampons et serviettes hygiéniques pendant les menstruations. Venue tout droit des États-Unis, cette pratique est considérée comme libératrice, écoresponsable et économique par ses adeptes. En effet, elles ont pu démonter qu’il est tout à fait possible d’apprendre à maîtriser l’écoulement du sang menstruel tout au long de cette période.

Depuis son arrivée en Europe, elle devient de plus en plus célèbre dans les médias, mais aussi sur le net. Mais en même temps, elle fait l’objet d’un débat entre les personnes menstruées.

Comment faire pour gérer ses règles sans protection ?

En quoi consiste cette technique  ?

Le FIL est né d’un mouvement idéologique et perdure aujourd’hui encore. Il est devenu populaire dans l’Hexagone, surtout sur le web, depuis 2015. Son apparition survient dans un contexte où la protection de l’environnement et le mouvement zéro-déchet prônent. Les gens se soucient de plus en plus de l’écologie et de l’avenir de la planète menacée entre autres par les nombreux déchets, dont les protège-slips et les serviettes hygiéniques jetables. Les partisans de cette pratique souhaitent également mobiliser les gens sur la toxicité de ces accessoires.

Dans la pratique du free instant flow, tu vises la continence pendant la menstruation. Si d’habitude, tu ne te soucies pas de l’écoulement vaginal, le FIL vise le contraire afin de passer à l’étape ultime, c’est-à-dire le contrôle volontaire. Le but est alors de se rendre aux toilettes à chaque fois que tu sens que des gouttes ou caillots de sang sont sur le point de sortir. Tout est question de sensations et d’écoute. Le principe est de gérer la libération de la même façon qu’on gère celle de l’urine. Cette technique de continence assez complexe fait des adeptes qui parviennent à réduire l’utilisation de coupe menstruelle, de tampons et de serviettes hygiéniques.

Comment pratiquer le flux instinctif libre  ?


Le flux instinctif libre ou free instant flow en anglais semble être une tâche difficile. Cette pratique repose surtout sur l’écoute de soi. Tu apprends à sentir quand le saignement s’écoule et à aller aux toilettes afin de vider l’utérus ainsi que le vagin. Sa réussite repose en grande partie sur les muscles pelviens et la concentration.
Selon les spécialistes, le FIL est possible du point de vue physiologique, mais dépend de plusieurs paramètres. En effet, à l’entrée du col de l’utérus, dans la petite zone séparant le milieu utérin du vagin, se trouve une angulation. Celle-ci sert de lieu de stockage de sang menstruel pendant un certain moment. Grâce à sa longueur de 6 à 8 cm, le vagin aide à réaliser cette prouesse puisque sur les parois de cet organe se localisent des petits replis pouvant stocker le sang des menstrues avant sa libération hors du corps au niveau de la vulve. D’autant plus que le sang est moins fluide que l’urine et il s’écoule donc plus doucement. À noter aussi que pendant les règles, le flux n’est pas du tout continu. Cela te laisse le temps de gérer la situation, à peu près de la même façon que d’éviter les fuites urinaires. Tous ces paramètres te facilitent la tâche si tu souhaites expérimenter le FIL.


Pour y arriver, il est indispensable de bien reconnaître l’arrivée de chaque écoulement. Celle-ci est toujours précédée de contractions utérines pendant lesquelles certaines zones de l’endomètre se détachent progressivement. Celles-ci se traduisent par des petites douleurs ou des spasmes chez certaines personnes menstruées. Chez d’autres, elles sont faciles à reconnaître puisqu’elles provoquent une lourdeur à l’abdomen ou dans la partie basse du dos. Puis, il y a des pauses, c’est-à-dire des phases d’arrêt de l’écoulement sanguin, avant la survenue de nouvelles contractions et ainsi de suite. Ce phénomène se produit à chaque début de cycle menstruel chez la femme. Ce qui peut faire la différence, c’est la quantité du sang expulsé, car parfois, il peut avoir un volume conséquent et parfois non. Pour plus de sécurité, surtout si tu es une débutante en la matière, l’idéal est de faire un test.

Peut-on vraiment contrôler l’écoulement des règles  ?

Comme tu as pu le comprendre, cette technique requiert une véritable expérience en la matière. Tu ne pourras pas réussir à oublier la protection hygiénique réutilisable très rapidement. Il faut s’armer de patience et s’entraîner. L’apprentissage s’étale sur plusieurs cycles. Il arrivera même que tout au long de cette période, tu déverses du sang dans ton slip fréquemment, mais c’est tout à fait normal. Tu es habituée à utiliser une serviette hygiénique, sortir de ta zone de confort pour apprendre une nouvelle méthode est loin d’être aisé. C’est la raison pour laquelle au début, il est recommandé de toujours porter une culotte menstruelle comme celle de REPEAT afin d’éviter les incidents en cours de route.  
Généralement, les adeptes de cette technique périodique de contrôle des menstruations réussissent au bout de 4 à 5 cycles. Si tu n’arrives pas à le faire avec ce même timing, ne stresse pas. Cette expérience est très personnelle, donc évite de la considérer comme une compétition. Tu dois suivre ton propre rythme et ne jamais te comparer aux autres. Fais le nécessaire pour progresser et atteindre tes objectifs. Afin de positiver, l’idéal est de le considérer comme un challenge qui se fait très progressivement. Pendant les premiers jours, voire les premiers mois, tu arriveras à libérer 2 à 5 % seulement du flux. Mais au fur et à mesure que tu t’y habitues, ce chiffre augmentera et finira par atteindre les 100 %. En attendant, reste concentrée et motivée même si tu rencontres des difficultés.

Pourquoi s’intéresser au FIL  ?

Le Free instant flow est accessible à toutes les personnes menstruées sans exception. Dès la puberté, tu peux d’initier à cette technique surtout si tu bénéficies de règles peu abondantes. Les choses sont différentes pour les femmes après l’accouchement et le retour de couche étant donné que le flux important semble incontrôlable. Tu peux toujours recourir aux culottes menstruelles REPEAT pendant ces périodes exceptionnelles. Ce qui est certain avec le FIL, c’est que tu pourras vraiment apprendre à mieux te connaître et à te faire confiance. Il rend la vie plus harmonieuse. En effet, avec un sens de l’écoute plus développé, tu parviendras à avoir ce sentiment de connexion entre ton esprit et ton corps


Par ailleurs, le fait de ne plus porter une protection hygiénique pendant ses règles est très économique. Tu ne seras plus obligée de dépenser de l’argent pour l’achat de ces produits, puisque désormais, tu n’en as plus besoin. De plus, ils coûtent vraiment cher si tu as l’habitude d’utiliser des coupes menstruelles. Le free instant flow est donc un moyen de se libérer d’une telle contrainte, mais aussi de l’impureté et les substances chimiques que ces produits peuvent contenir. En même temps, tu n’es plus concernée par les divers risques liés à leur utilisation, notamment le choc toxique, ainsi que les démangeaisons et les irritations au niveau du vagin.


Le free instant flow est très écolo. Si tu te soucies de la protection de l’environnement et de la réduction de ton empreinte carbone, elle constitue une très bonne alternative. À noter que selon un rapport datant de 1995, les protections hygiéniques salissent énormément la planète. D’après celui-ci, une seule personne peut engendrer des déchets équivalant à 11 400 tampons au cours de sa vie.


Du point de vue de la sexualité, le free instant flow est un atout. Il permet de bien muscler le périnée et cela procure plus de plaisir pendant les rapports sexuels.

Quels sont ses inconvénients  ?

Le FIL est loin de faire l’unanimité. Son application dans la vie de tous les jours s’avère compliquée. En effet, il faut que tu restes concentrée afin de sentir et gérer ces flux de sang. Au début de cette expérience, de grands efforts sont de mise afin de réussir à maîtriser ton besoin instinctif. Une chose d’autant plus difficile si tu travailles, car les toilettes ne sont pas forcément à proximité de ton bureau. À un certain moment, notamment dans les réunions, les sorties en amoureux et les apéros entre amis, les circonstances ne tournent pas en ta faveur.
Cette pratique se limite seulement à la gestion des règles et sera mieux assimilée si le cycle sexuel est régulier. Si tu as souvent une dysménorrhée, le contrôle du flux menstruel sera plus complexe. Tu ne sais pas quand tu auras de nouveau tes menstruations. De plus, le free instant flow permet toujours de ressentir les douleurs des règles, dont le mal de ventre et les nausées chez certaines personnes menstruées.


Par ailleurs, pendant la nuit, se concentrer sur l’écoulement est une tâche impossible pour les débutantes en la matière. Tu peux toujours continuer de mettre des protections réutilisables ou lavables afin d’éviter de tacher ta culotte et ton drap. Mais il paraît que les habituées arrivent à contracter leur périnée pendant toute la nuit.


Si tu décides de te lancer dans cette nouvelle aventure, sache qu’il ne présente pas de danger pour l’organisme. Afin d’avoir le temps de bien contrôler les règles, choisis une période pendant laquelle tu es plus libre. Pendant les vacances par exemple, tu auras le temps de bien te concentrer.


Laissez un commentaire