Oligoménorrhée : Causes et Traitement

Personne allongée sur son lit

L'oligoménorrhée : des règles peu abondantes

L'oligoménorrhée est l'un des troubles du cycle menstruel qui se caractérise par la diminution de la fréquence, de la durée et du volume des règles chez les personnes menstruées.

Le diagnostic de l'oligoménorrhée est posé lorsque le cycle menstruel dépasse les 35 jours ou lorsque nous avons moins de neuf cycles menstruels sur une année complète.

Les symptômes de l'oligoménorrhée

Avoir une absence de règles ou observer une diminution de ses flux menstruels ne veut pas nécessairement dire que quelque chose cloche dans ton corps. Avoir des variations au cours de notre vie de personne menstruée est normale et elles sont souvent inoffensives.

Les hormones qui rythment notre cycle menstruel peuvent être influencées par plusieurs facteurs comme le stress, le surpoids, le sport à haute intensité ou la prise de médicaments. Cependant, si ces changements soudains durent et que ton cycle ne vient pas à la normal, il est important de se pencher sur ces modifications.

On parle d'oligoménorrhée lorsque :

  • L'espace entre deux cycles menstruels dépasse 35 jours.
  • Si tu as moins de 9 cycles menstruels par an.
  • Si tes cycles menstruels sont irréguliers.
  • Si tu as des règles plus légères que d'habitude.

D'autres symptômes peuvent accompagner l'oligoménorrhée comme le SPM (Syndrome Prémenstruel), des douleurs, des crampes ou encore des ballonnements. Tu peux aussi n'avoir aucun symptôme.

L'aspect et la quantité de sang peuvent aussi varier et prendre une teinte marron, brune, ou encore rosée. Tu peux aussi remarquer des caillots de sang, des pertes vaginales dans ta culotte.

Si cela fait 35 jours que tu n'as pas eu tes règles et que tu ne prends pas de contraceptions, alors il serait plus prudent de consulter ton.ta gynécologue.

Quelles sont les causes de l'oligoménorrhée ?

Ménarches et Périménopause

Lorsqu'une personne entre dans la puberté et commence à avoir ses premières règles, cela peut prendre plusieurs années avant qu'elles apparaissent de façon régulière. À l'aube de sa vie de personne menstruée, c'est parfaitement naturel et normal d'avoir des règles irrégulières et des flux plus ou moins abondants entre chaque cycle.

Lorsqu'une personne menstruée approche de la ménopause, des changements dans le cycle menstruel peuvent se produire. Le corps change et les niveaux d'hormones fluctuent pour faciliter cette transition. Cela entraîne l'arrivée des règles en avance ou des règles qui surviennent en retard. L'intensité et la durée des règles varient aussi, jusqu'à son arrêt complet à la ménopause.

Le surpoids et l'obésité

Le surpoids et l'obésité peuvent être une cause des troubles du cycle menstruel. L'oestrogène est une hormone essentielle pour la régulation des règles. Elle se trouve dans la graisse corporelle. Avoir de la graisse en grande quantité augmente le taux d'oestrogène, ce qui peut avoir une influence sur ton cycle menstruel.

La pratique du sport de façon intense

Si le sport est un excellent remède pour soulager les douleurs menstruelles, les personnes qui pratiquent une activité sportive de façon intense ou qui font régulièrement de l'exercice peuvent développer des troubles du cycle. Certain•e•s athlètes de haut niveau ont des flux menstruels très légers voir même pas de règles du tout en raison de l'intensité de chaque entraînement.

Des troubles du comportement alimentaire (TCA)

Les troubles du comportement alimentaire tels que l'anorexie mentale peuvent également provoquer ce problème. Une faible masse graisseuse peut influer sur les taux d'oestrogène.

Les personnes souffrantes de boulimie peuvent également développer des troubles du cycle : règles en retard ou en avance, saignements très abondants ou a contrario trop faibles. Selon les médecins, les causes seraient liées à la conduite alimentaire (trop restreinte ou repas sautés) et les vomissements.

La prise d'un contraceptif

Dans la plupart des cas, la diminution des règles est un effet secondaire d'une contraception hormonale. C'est tout à fait normal de constater une diminution ou une interruption de tes règles pendant les 6 premiers mois si tu es sous pilule contraceptive, si tu portes un anneau vaginal ou un DIU (dispositif intra-utérin).

Si cela persiste, c'est toujours plus prudent de consulter ton.ta gynécologue, un ajustement de ta contraception ou de tes progestatifs peut être nécessaire pour y remédier.

La prise de médicaments

D'autres traitements médicamenteux peuvent provoquer des règles peu abondantes :
  • Traitement antiépileptique.
  • Les anxiolytiques et les anti-psychotiques.
  • Les traitements anticoagulants.

Existe-t-il des traitements pour l'oligoménorrhée ?

Si l'oligoménorrhée est causée par ta contraception hormonale, un changement de contraception ou un simple ajustement peut aider à corriger ces troubles.

Toutefois, l'oligoménorrhée peut être le signe d'un problème sous-jacent, tel qu'un TCA et/ou une pratique trop intensive du sport. Si tu en ressens le besoin, n'hésite pas en parler autour de toi et à consulter un.e spécialiste de santé pour en déterminer les causes.


Laissez un commentaire