Fatigue pendant les règles : quelles sont les causes et solutions ?

Fatigue pendant les règles : quelles sont les causes et solutions ?

Les règles viennent toujours avec leur lot de symptômes : des crampes, des maux de tête, des flatulences, mais aussi de la fatigue qui peut également affecter la vie quotidienne d'une personne menstruée. L'intensité des symptômes et les symptômes eux-mêmes varient d'une personne à l'autre. Se sentir fatigué.e avant et pendant ses règles est normal, mais, bien heureusement, il existe des solutions pour mieux vivre cette fatigue. On te dit tout dans cet article.

 

Est-il normal de ressentir de la fatigue pendant ses règles ?

Beaucoup d’entre nous se sentent fatigué.e.s à l'approche de leurs règles. Pas d’inquiétudes pour autant, c'est parfaitement normal. La fatigue menstruelle ou prémenstruelle fait partie du syndrome prémenstruel et des maux menstruels que l’on ressent pendant nos règles.

La fatigue peut être plus ou moins sévère selon les personnes. Par exemple, certaines personnes sont si fatiguées que faire ce qu'elles veulent faire en devient impossible. Pour d'autres, heureusement, la fatigue peut être moins intense.

Une étude de 2019 a révélé que 71% des personnes menstruées souffraient de fatigue pendant leurs menstruations, et que 38% souffraient d'une fatigue intense due à la perte de sang.

 

FATIGUE PENDANT LES MENSTRUATIONS : QUELLES SONT LES CAUSES ?

Mais d'où vient cette fatigue pendant les menstruations ? Pourquoi tant de personnes souffrent de ce trouble ? Il y a en fait plusieurs raisons qui expliquent cette fatigue et ce manque de motivation. Il faut dire que les crampes menstruelles n’aident absolument pas ; en puisant dans les réserves, elles accentuent encore la fatigue.

 

Une baisse importante et rapide du taux d'hormones

Lorsqu'on approche des menstruations, son équilibre hormonal change radicalement. En effet, le cycle menstruel d'une femme est composé de trois étapes de fluctuations hormonales. Pendant la phase folliculaire précédant l'ovulation, il y a un pic d'hormones, d'œstrogène et de progestérone. À cette période, les personnes menstruées sont généralement pleines d'énergie. Et pendant la phase lutéale, les niveaux hormonaux chutent juste avant les menstruations, entraînant de la fatigue et un épuisement important pour certaines personnes.

 

Une carence en fer ou en vitamines

Pendant la période de menstruation, il est possible d’avoir une carence en fer, surtout si tu as des règles abondantes. Et il faut savoir qu’une carence en magnésium et/ou une carence en fer (anémie) peut entraîner divers inconvénients … et la fatigue en est une.

Le port d'un DIU au cuivre peut également augmenter les saignements. Si tu as tendance à avoir des règles abondantes, consulte ton gynécologue ou sage-femme  pour trouver une méthode de contraception qui te soit mieux adaptée, et qui puisse réduire la quantité de saignements.

Pour les personnes ayants des saignements menstruels abondants et/ou des règles douloureuses (dysménorrhée), on déconseille généralement les contraceptifs de type stérilet au cuivre afin d’éviter les carences en fer ou autres vitamines.

 

Un sommeil agité et perturbé

Avant et pendant la menstruation, le sommeil peut devenir plus agité et perturbé. Pourquoi ? Douleurs dans le bas-ventre, nausées, ballonnements, crampes au niveau de l'utérus. Certaines personnes doivent même se réveiller en pleine nuit pour changer de protection hygiéniques pour éviter la catastrophe dans les draps … Cela rend difficile le repos et empêche d’avoir un sommeil réparateur. Et qui dit insomnie dit fatigue menstruelle …

Une bonne raison d’adopter le confort des culottes menstruelles.

 

Comment rester en forme pendant tes règles ?

La fatigue prémenstruelle est peut-être inévitable .... Mais cependant, il existe des solutions pour se ressourcer et mieux vivre à cette phase de votre cycle. Heureusement, cela ne dure pas éternellement, alors mieux vaut accepter la fatigue et s’accorder le repos dont tu as besoin sans te surmener ni mettre en jeu ta santé.

 

Une alimentation saine et complète

Lors du SPM et des règles, en plus de la fatigue, l'appétit est également plus important pour beaucoup d’entre nous. En effet, lorsqu'il est fatigué, le corps souffre d'un manque d'énergie et tente de compenser en mangeant plus.

Pour autant, il est important de maintenir une alimentation équilibrée et de manger suffisamment sans céder aux fringales plus que d'habitude. Il est important de ne pas consommer trop de sucre. Au contraire, il est recommandé d'avoir une alimentation équilibrée riche en fibres, vitamines et minéraux.

Pour compenser les carences en fer, tu peux manger des lentilles, des légumes verts comme les épinards et les asperges, ou des abats. Pour une carence en magnésium, le chocolat noir, les fruits de mer et les haricots sont d'excellents aliments. Ils favorisent la production d'hormones et d'enzymes. N'oublie pas de boire suffisamment d'eau également.

 

Se tourner vers les compléments alimentaires

Si tu te sens très fatigué.e avant ou pendant tes règles, la prise de suppléments peut t’aider. Il existe des compléments alimentaires qui réduisent les symptômes du syndrome prémenstruel et combattent les symptômes de carence, demande l'avis de ton médecin ou gynéco à ce sujet pour envisager un traitement complémentaire.

 

Pratiquer une activité sportive régulière et avec bienveillance

Contrairement à ce que l'on croit, l'activité physique est en fait un excellent moyen de réduire la fatigue menstruelle. L'activité physique libère des endorphines (hormones du bonheur) qui régulent l'humeur et réduisent l'anxiété, le stress et la fatigue. Si vous souffrez également d'insomnie à l'approche de vos règles, l'exercice physique peut vous aider à mieux dormir.

Pour autant, vas-y doucement et écoutes bien tes sensations.

 

Prendre le temps de se détendre et de penser à soi

Il est normal de se sentir fatigué pendant ton cycle menstruel. C'est un mécanisme naturel qui doit être accepté, écouté et respecté. Dans la mesure du possible, évite les travaux stressants, limite les écrans avant de te coucher en préférant lire un livre par exemple. Cela peut également inclure des pratiques telles que le yoga et la méditation qui t’aideront à te relaxer.


Laissez un commentaire