Douleurs aux seins, la mastodynie expliquée

Douleurs aux seins, la mastodynie expliquée

Avoir les seins douloureux au cours du cycle menstruel est le refrain que nombre de personnes menstruées connaissent. Crampes, tiraillements, tension, sensibilité accrue … la mastodynie hormonale n’est pas une partie de plaisir. Ces douleurs aux seins sont pour autant généralement bénignes. Cependant, comment se manifestent les mastodynies qui nécessitent un diagnostic ? Et comment soulager les douleurs mammaires avec des astuces de grand-mère ?

LA MASTODYNIE, QU’EST-CE QUE C’EST ?

La mastodynie est une douleur localisée au niveau de la poitrine qui se présente sous plusieurs formes. Elle peut être ressentie d’un côté ou des deux.

Les douleurs mammaires sont le plus souvent liées au cycle hormonal et sa variation des hormones, elles deviennent donc encore plus importantes lorsque le sein prend du volume après l'ovulation.

Les symptômes comprennent :

  • Elancements
  • Sensations de brûlures
  • Crampes
  • Nodules douloureux
  • Tension mammaire
  • Gênes au niveau du mamelon (contact douloureux et irritabilité)
  • Veines superficielles très visibles

La douleur mammaire est généralement guidée par le cycle hormonal, en augmentant pendant la phase lutéale et en diminuant ou disparaissant dans les jours qui suivent le premier jour des règles et des premiers saignements menstruels. Elle entre alors dans les troubles hormonaux des cycles menstruels. Il est également possible de ressentir des douleurs à la poitrine lors de règles irrégulières ou d'aménorrhée.

Cependant, si les douleurs sont persistantes, mieux vaut demander l’avis d’un gynécologue ou d’une sage-femme.

Qu'est-ce qui cause la douleur mammaire ?

Les douleurs mammaires ont de nombreuses causes et peuvent survenir tout au long de la vie d'une personne menstruée. En fait, la puberté, la grossesse et même la ménopause sont des moments où les seins sont particulièrement douloureux, même sans avoir de règles douloureuses ou de troubles du cycle. 

Les autres causes peuvent être :

  • traumatisme mammaire
  • douleur associée à la chirurgie mammaire
  • nodules, kystes mammaires ou fibroadénomes
  • cancer du sein, généralement indolore
  • la prise de certains médicaments (antidépresseurs, traitements de fertilité, etc.)
  • une contraception hormonale (pilule à base de progestérone et/ou œstrogènes par exemple) non adaptée
  • une poitrine volumineuse
  • après la fécondation ou quand on est enceinte 

Est-ce que les douleurs mammaires peuvent être un signe de cancer du sein ou d'une autre maladie ?

Contrairement à la croyance populaire, les masses cancéreuses dans le sein causent rarement des douleurs. Pour autant, à mesure que le cancer progresse, les bosses sous la clavicule et l'aisselle peuvent devenir douloureuses et enflées.

Il est très important d'avoir des dépistages réguliers du cancer du sein pour détecter précocement les anomalies ; 9 cancers sur 10 découverts précocement sont guéris.

A contrario, la mastodynie n'est pas un des symptômes de l'endométriose ; une inflammation de l'endomètre (muqueuse utérine) qui se localise au niveau de l'utérus et alentours.

Il n'y a pas de corrélation direct avec de potentiels problèmes au niveau des ovaires et du vagin même si c'est la même hormone qui régit sur l'ensemble du corps menstrué.

Quand consulter pour des douleurs dans la poitrine ou les mamelons ?

La mastodynie est assez courante et la plupart du temps sans gravité. Cependant, si tu as des douleurs concentrées sur un seul sein, en dehors des périodes lutéales et/ou de menstruations, et qu'elles sont localisées et associées à une rougeur ou à une inflammation, il est impératif de consulter au plus vite un gynécologue ou une sage-femme, pour effectuer une palpation approfondie et, si nécessaire, de prescrire un examen complémentaire (échographie mammaire).

Comment la mastodynie est-elle diagnostiquée ?

Lors de l'examen, le/la praticien effectue des tests de laboratoire pour tenter de déterminer si la sensibilité des seins est liée uniquement au cycle menstruel ou à des douleurs mammaires pathologiques. Il y aura ainsi de la palpation, et possiblement une échographie et/ou mammographie.

Bien qu'il soit physiquement impossible de prévenir les douleurs mammaires, certaines mesures quotidiennes peuvent réduire le risque de complications. Il est indispensable de faire un auto-examen une fois par mois, après tes règles, lorsque tes seins sont plus souples.

Des solutions naturelles pour soulager des douleurs aux seins

L’huile d’onagre

L'huile d'onagre est riche en acides gras, il est donc idéal pour les personnes menstruées qui en manquent et qui souffrent du syndrome prémenstruel (SPM). Cette huile aide en cas de congestion mammaire, qui rend les seins irritables. Elle est prise sous forme de capsule une fois par mois pendant l'ovulation. Il est aussi possible de faire un auto-massage avec l’huile d’onagre. 

Porter un soutien-gorge adapté

Tout comme choisir la bonne protection menstruelle, le choix du soutien-gorge peut te permettre de te sentir plus à l'aise pendant tes règles. Une brassière évitera les crampes douloureuses, surtout si tu dois marcher ou pratiquer une activité physique. Le reste du temps, il est conseillé de laisser les seins libres pour que la lymphe et le sang puissent circuler.

Faire attention à ce qu’on mange

Aligner son alimentation sur son cycle menstruel est une très bonne pratique, surtout si l'on souffre de douleurs mammaires mais aussi de douleurs dans le bas-ventre ou encore de maux de tête. Cela soulage et évite la rétention d'eau qui provoque un gonflement au niveau de la poitrine. Pour cela, remplace les sucreries (seul le chocolat noir est autorisé), la charcuterie et autres produits gras (ou transformés et riches en sel) par des aliments riches en fibres et en acides gras essentiels. Evite également de consommer (trop) de café.

Privilégier la tisane

La sauge est connue pour soulager les crampes menstruelles. Elle est également utilisée pour atténuer les douleurs mammaires car elle régule les fluctuations hormonales. Ceci s'applique également au gattilier (également appelé arbre à poivre). Consommer ces plantes sous forme de tisanes peut vous aider à t’ hydrater et à te drainer en même temps. Sinon, des variantes en gélule ou en teinture mère sont également efficaces.


Laissez un commentaire