Démangeaisons intimes : tout savoir et solutions

Le vagin est très fragile et comme tout le reste du corps, cet organe mérite une attention particulière. Il peut d’ailleurs arriver que les parties intimes s’irritent et des démangeaisons surviennent alors. Un tel problème de santé est très gênant chez les personnes menstruées, puisque la sensation est à la fois terrible et stressante. De nombreuses causes peuvent en être à l’origine. Comment arrêter la démangeaison ? Dans cet article, on t’explique tout. 

Quelles sont les causes des démangeaisons intimes ?

Après les rapports sexuels, la toilette intime ou le rasage, les démangeaisons sont toujours inquiétantes. Ce problème n’est pas à prendre à la légère, car plus tu attends, plus il risque de s’aggraver. Mais pour trouver des solutions adaptées et efficaces, il faut commencer par le début : les causes de la brûlure et des désagréments. Celles-ci sont très nombreuses et varient selon le cas. 

Souvent, les irritations vulvaires résultent d’une affection. L’utilisation d’un savon trop acide ou le simple fait de prendre un bain moussant dans une baignoire suffisent pour déclencher un écoulement vaginal chez les personnes très sensibles. 

Celles qui sont allergiques aux détergents lors du lavage des sous-vêtements sont également sujettes aux irritations. Ces produits assez forts ne conviennent pas à tout le monde. Parfois, ils provoquent de grosses démangeaisons au moment où tu t’y attends le moins. 

Et parfois, les maux résultent des pathologies comme l’eczéma, le lichen scléro-atrophique, l’infection vaginale provoquée par l’herpès, la mycose vaginale causée par des champignons microscopiques ou encore une MST déclenchée par des bactéries comme les lactobacilles. Cette dernière peut être la syphilis, la blennorragie, l’hépatite B ou autres. Ces infections se transmettent toutes pendant les rapports sexuels. 

Des maladies plus graves comme le cancer de la vulve peuvent provoquer de tels problèmes au niveau des parties intimes. Quoi qu’il en soit, cela peut être lié au stress ou à des problèmes hormonaux. Ainsi, une consultation chez le gynécologue est nécessaire pour connaître exactement les causes de ces inflammations. Quelques examens et analyses seront faits afin d’être fixés.  

Quels sont les symptômes ? 

Les causes précitées provoquent le déséquilibre de la flore vaginale. De ce fait, la défense immunitaire baisse nettement et des odeurs anormales se produisent. Outre les prurits, il peut arriver qu’un écoulement vaginal, notamment des pertes blanches plus ou moins importantes, survienne à n’importe quel moment. Ce phénomène est très agréable et souvent, la personne ne peut pas sortir sans un protège-slip. 

Parfois, selon les causes des irritations, les douleurs sont ressenties à chaque rapport sexuel et deviennent vraiment des blocages. Il peut aussi arriver que tu ressentes des picotements ou même des sensations de brûlure. Les symptômes varient selon les causes de la maladie ainsi que sa gravité. Mais dès qu’ils surviennent, il est conseillé de consulter un gynécologue le plus rapidement possible. En tant que spécialiste, c’est la personne la plus indiquée pour trouver la source du problème et proposer des solutions adéquates. 

Comment soulager les démangeaisons intimes naturellement ? 

Lorsque la zone intime s’irrite, tu n’as plus qu’une question en tête : comment le soulager ? En attendant de se rendre chez le médecin, des solutions naturelles existent. Le bicarbonate de soude est recommandé surtout si les brûlures sont internes. Ce produit passe-partout a la capacité de rétablir l’équilibre de la flore vaginale et soulager tes maux.

Pour en tirer profit, commence par faire ta toilette intime comme à l’accoutumée, puis rince le vagin avec de l’eau bicarbonatée. Si tu constates que l’irritation est plus profonde, faire un bain de siège toujours avec cette eau magique est de mise. Tu dois le faire pendant 10 ou 15 minutes avant de t’essuyer avec une serviette sèche. Ne mets pas trop de bicarbonate de soude dans l’eau. Une à deux cuillères par litre suffisent amplement. 

L’application de la pulpe d’aloe Vera sur la partie intime est une alternative. Cette plante médicinale diminue les douleurs et apaise la peau. À noter cependant que ni le bicarbonate de soude ni l’aloe vera ne sont des médicaments. Ces solutions ne résolvent donc pas le problème à la racine bien qu’ils calment les irritations de façon temporaire. 

Comment traiter ce problème intime ? 

Le traitement des démangeaisons de la vulve ou du vagin doit se faire en profondeur. C’est la raison pour laquelle il faut des consultations gynécologiques. Les solutions proposées dépendent des causes des infections. 

Irritations dues à des problèmes plus légers

Si après les analyses et les consultations, le gynécologue découvre qu’en fait, la cause des démangeaisons est légère, un simple changement d’habitude en termes d’hygiène intime peut suffire. Dans le cas d’une allergie aux détergents par exemple, il est indispensable de ne plus utiliser ces produits causant des pertes et des inflammations pour le lavage des sous-vêtements. Ces derniers doivent d’ailleurs être en coton. 

Les vêtements trop serrés, notamment les pantalons, ainsi que les tampons sont à éviter pendant les règles. Tu dois surtout privilégier les serviettes qui s’avèrent moins irritantes pour la vulve et le vagin. Porter une culotte menstruelle REPEAT, une bonne alternative à ces produits est également une solution pendant la menstruation. En outre, le grattage est à éviter afin d’empêcher la prolifération des bactéries. Ces conseils conviennent aussi aux femmes enceintes qui sont très sensibles et souvent sujettes à des infections vaginales. 

La mycose vaginale 

Quand ton vagin te gratte et que tu as des pertes blanches, cela peut résulter d’une mycose vaginale. Pour le confirmer, le médecin réalise un examen au spéculum. S’il confirme la présence de champignons à l’entrée du vagin, c’est que tes muqueuses sont devenues rouges et congestionnées. 

Souvent, les prurits surviennent à la suite de la prise d’antibiotiques. Ces médicaments ont des effets secondaires au niveau du vagin puisqu’ils dérèglent complètement l’écosystème dans cette zone. Mais, il arrive que l’abondance des règles ou les canicules de l’été favorisent la formation de muqueuse dans les parties intimes. Quoi qu’il en soit, rassure-toi, cette maladie n’est pas transmissible, donc ton partenaire ne risque rien. 

En ce qui concerne le traitement, il se base surtout sur le rééquilibrage de la flore vaginale. Le but est d’arrêter le développement des filaments. Pour ce faire, tu dois mettre des ovules dans ton vagin ou avaler des comprimés. Une crème est aussi à appliquer sur la zone intime qui démange. 

L’eczéma ou le psoriasis 

Si tes prurits intimes s’accompagnent de plaques ou de pellicules, il peut s’agir d’un eczéma ou encore d’un psoriasis. Ces maladies chroniques inflammatoires apparaissent sur les parties génitales, tout comme sur le reste du corps. Pour les traiter, le gynécologue prescrit souvent des crèmes hydratantes riches en corticoïdes. Ces substances éliminent efficacement les germes pathogènes, mais certaines personnes y sont allergiques malheureusement. Toutefois, dans le cas où le lichen scléreux affecte la muqueuse de l’appareil génital, il faut consulter un dermatologue. C’est une urgence médicale ! 

Les infections sexuellement transmissibles 

Dans le cas où les irritations sont associées à des pertes plus importantes et malodorantes de couleur jaunâtre ou verdâtre, c’est sûrement une MST. Lorsqu’une telle infection est détectée, le médecin propose des ovules vaginaux afin de rétablir l’équilibre de la flore vaginale. Le traitement antibiotique est aussi nécessaire pour les deux partenaires. Et si jamais l’infection persiste, le médecin prescrit un antibiogramme. Cela lui permettra de faire un traitement plus ciblé. 

Comment calmer les démangeaisons après rasage ? 

Le feu du rasoir se traduit par des brûlures même sur les parties intimes. Pourtant, le rasage est indispensable pour se débarrasser des poils disgracieux. Heureusement, ce problème peut être réglé. Il résulte en effet de l’irritation de la peau que provoque le passage des lames du rasoir et le retirement des follicules pileux. 

Pour calmer l’irritation due au rasage, l’utilisation de lubrifiants est de mise. Ces produits fluidifient le passage du rasoir sur la peau et celle-ci s’irrite moins. Après l’opération, l’application d’une crème apaisante est également une solution efficace afin d’assouplir la peau. La vaseline figure parmi les plus indiquées compte tenu de ses vertus hydratantes. Mais elle ne sèche pas donc il faut l’essayeur avec une serviette humide 15 minutes après son application sur la peau. 

Des solutions naturelles existent aussi. Tu peux utiliser de l’huile d’olive afin de prévenir les irritations cutanées à la suite de chaque rasage, en prenant soin d’utiliser du lubrifiant avant. Celle-ci apaise vraiment. Cette huile est un bon anti-inflammatoire et un antioxydant. Il faut l’appliquer deux fois par jour sur le maillot. 

En revanche, si tu optes pour de l’huile de lavande ou encore de l’arbre à thé, une dilution dans quelques gouttes d’eau est indispensable. Ces produits ne doivent pas être contacts directement avec la peau. 

Par ailleurs, le concombre, lui aussi, calme les inflammations cutanées engendrées par le rasage. Il doit être frais pour être efficace. Tu peux en couper deux ou trois morceaux et les placer sur la partie intime pendant 15 minutes. Tu verras que les sensations de brûlure vont s’apaiser et que ta peau retrouvera son éclat. 

Tous les moyens sont bons pour calmer les prurits intimes. Toutefois, afin d’éviter que la situation se complique, la consultation d’un médecin est de rigueur. Tu dois le faire si ton état de santé ne s’améliore pas quelques jours après l’utilisation des solutions naturelles.

Laissez un commentaire