Ce que les personnes qui utilisent des tampons doivent savoir

Ce que les personnes qui utilisent des tampons doivent savoir

Les tampons et autres protections périodiques jetables (serviette hygiénique, protège slips) sont des produits largement utilisés par des millions de consommateurs pendant leurs règles. Pour autant, leur utilisation peut entraîner des risques toxiques pour la santé et l’environnement qui ne sont pas forcément connus de tous.tes.

En effet, les tampons peuvent provoquer des infections telles que le syndrome du choc toxique (SCT), qui peut entraîner des dommages permanents aux organes ou même la mort... De même, l'utilisation de protections périodiques jetables contribue grandement à la pollution de l'environnement, car elles mettent des années à se décomposer une fois jetées.

Heureusement, il existe des alternatives saines et respectueuses de l'environnement aux protections périodiques jetables, et c’est ce que nous allons t’expliquer aujourd’hui, pour que tu puisses faire tes propres choix.

POURQUOI NE PLUS UTILISER DE TAMPONS HYGIENIQUES ET PASSER AUX CULOTTES MENSTRUELLES EST AVANTAGEUX POUR TA SANTE ET L’ENVIRONNEMENT ?

Les dangers liés à l’utilisation de tampons pendant tes règles

Les tampons avec ou sans applicateur sont un produit plébiscité comme protection hygiénique pendant leurs règles. Pourtant, leur utilisation peut entraîner de graves risques pour la santé et pour l'environnement…

Le syndrome du choc toxique causé par les tampons

L'utilisation de tampons hygiénique (ou d'une coupe menstruelle) peut provoquer des infections graves, comme le syndrome de choc toxique (SCT). Le SCT  se produit lorsque les bactéries (staphylococus aureus) se multiplient à l'intérieur du corps et entraînent une réponse immunitaire excessive. Ce choc physique est potentiellement mortel.

Il y a un certain nombre de personnes qui porte naturellement du staphylococus aureus au niveau de la muqueuse vaginale, (20 à 30% de la population). En effet, l’endomètre est hyper-absorbant , ce qui fait que le sang qui est autour est absorbé et que la bactérie à ce moment-là est mieux oxygénée ce qui permet sa prolifération.

Les personnes qui utilisent des tampons, des éponges ou des coupes menstruelles sont plus exposées au SCT, en particulier si elles utilisent des tampons de grande absorption ou si elles ne les changent pas assez souvent leur cup ou tampon hygiénique, car lorsque le flux menstruel est bloqué par un tampon dans le vagin, le staphylocoque utilise ce flux comme terrain fertile pour propager la toxine qui va produire le syndrome du choc toxique.

Des pesticides et autres substances dans la composition des tampons

Il ne faut pas oublier que la composition du tampon est inconnue. Il n'y a aucune indication sur l'emballage alors que mettre un tampon, c'est mettre ses composants en contact direct avec la muqueuse et flore vaginale.

Ainsi, les tampons et serviettes hygiéniques ne sont réglementés par aucune loi spécifique. Il faut aussi savoir qu'en juin 1999, la Commission européenne a autorisé les fabricants à proposer des codes de conduite, c'est-à-dire à établir leurs propres règles de sécurité des tampons. Par conséquent, l'industrie réglemente son propre marché.

Une analyse menée en août 2016 par le secrétaire d'État à la consommation (France) a révélé que les tampons à fibres synthétiques contenaient des résidus de dioxines et de furanes. Les dioxines et les furanes sont des polluants chimiques organiques produits à l'état de traces dans les procédés industriels. Ils font partie des 10 substances chimiques les plus cancérigènes au monde, et sont aussi des perturbateurs endocriniens.

De même, la cellulose qui est récoltée sur les arbres pour devenir de la cellulose chimique (viscose) est brune. Mais pour correspondre à l'image de la stratégie marketing de la protection blanche qui paraît plus « propre », les fabricants ajoutent un procédé de blanchiment au dioxyde de chlore. Cette manipulation inutile a pour effet de générer cette dioxine.

Enfin, il a été vérifié que les tampons et les serviettes hygiéniques des années 80 contenaient du glyphosate, un pesticide très nocif. Ce sont des traces de la culture du coton.

Les tampons et protections hygiéniques jetables : une aberration écologique

C’est indéniable, l'utilisation de tampons contribue à la pollution de l'environnement. Les protections périodiques jetables, y compris les tampons, mettent des années à se décomposer une fois jetées, ce qui peut entraîner une accumulation de déchets dans les décharges et les océans. Selon certaines estimations, près de 20 milliards de protections périodiques jetables sont jetées chaque année dans le monde, ce qui contribue à la dégradation de l'environnement et de la santé publique.

Il est donc important de prendre conscience de ces risques et de rechercher des alternatives saines et respectueuses de l'environnement aux tampons et autres protections périodiques jetables. Des options comme les culottes menstruelles offrent une protection efficace contre les fuites et sont confortables à porter, tout en étant durables et réutilisables. En choisissant de passer aux culottes menstruelles, tu peux protéger ta santé tout en faisant un geste pour la planète.

Les avantages à adopter la culotte menstruelle comme protection hygiénique

Porter une culotte menstruelle peut être une excellente alternative aux tampons et autres protections périodiques jetables, offrant de nombreux avantages pour la santé, le confort et l'environnement.

Premier avantage et non des moindres, les culottes menstruelles sont bénéfiques pour la santé. Elles ne contiennent pas de produits chimiques ni de fibres synthétiques qui peuvent irriter la peau et provoquer des infections. De plus, elles permettent à l'air de circuler librement, ce qui réduit les risques de développer des infections comme le syndrome du choc toxique (SCT) évoqué plus haut.

Les culottes menstruelles sont également très confortables à porter. Elles sont fabriquées à partir de matériaux doux et respirants qui ne provoquent pas d'irritations ni de fuites ou odeurs. Elles sont également discrètes sous les vêtements et peuvent être portées avec n'importe quel type de pantalon ou de jupe sans être gênantes.

Deuxième avantage tout aussi important, les culottes menstruelles sont respectueuses de l'environnement. Elles sont durables et peuvent être lavées et réutilisées pendant de nombreuses années, ce qui réduit considérablement la quantité de déchets produits par les protections périodiques jetables.

Enfin, les culottes menstruelles permettent de répondre à toutes les problématiques des menstruations :

  • Si tu as des règles irrégulières, il suffit de porter une culotte menstruelle à la place de sa culotte classique si on a un doute
  • Si tu as des règles abondantes, nos culottes menstruelles sont parfaitement adaptées
  • Si ton flux menstruel est peu abondant, la culotte menstruelle t’offrira protection et confort en toute discrétion.

 

Arrêter les tampons et adopter les culottes menstruelles sera ta meilleure décision

En conclusion, les culottes menstruelles sont une excellente alternative aux tampons et autres protections périodiques jetables, offrant de nombreux avantages pour la santé, le confort et l'environnement. Pas de produits chimiques ou de fibres synthétiques qui peuvent irriter la peau, pas de risques d’infections… Les culottes menstruelles sont une vraie révolution pour la période rouge du cycle, que ton flux menstruel soit abondant, régulier ou irrégulier. Elles sont confortables, durables et sans fuites ni odeurs.

Si tu n’as jamais essayé les culottes menstruelles auparavant, il est temps de te lancer ! Il existe de différents modèles chez REPEAT qui s'adaptent à tous les besoins et préférences. N'hésite pas à explorer différentes options et à demander conseil à tes proches pour trouver la culotte menstruelle qui te convient le mieux. Tu seras étonné.e de tous les avantages que tu peux en retirer, pour ta santé, ton confort et l'environnement. Fais le choix de prendre soin de toi et de la planète en optant pour les culottes menstruelles !


Laissez un commentaire